Yeshen Gunnoo - aquarelle

Rencontre avec Yeshen Gunnoo, l’homme qui peint Maurice depuis 30 ans

Des Impressionnistes à Max Boullé

Tu l’as déjà peut-être croisé sans le savoir, très tôt lors de ton jogging, ou pendant une balade. Tu l’as peut-être aperçu dans les rues de Port-Louis, armé de ses pinceaux, de ses grandes feuilles blanches et de son chevalet. Lui c’est Yeshen Gunnoo, 53 ans, originaire d’Alma. Yeshen peint Maurice en aquarelle depuis plus de 30 ans, arpentant le pays du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Il a assisté aux nombreux changements dans le pays, souvent au plus près, et possède des anecdotes par milliers.

 

MOODZ a rencontré Yeshen au cours de son exposition cette semaine au Domaine de Labourdonnais. Il a pu nous raconter son parcours, ses inspirations, ses projets, et ses anecdotes exceptionnelles. En effet, derrière cet homme assez réservé, on découvre l’histoire de Maurice à travers les époques. Les rues de Port-Louis, les plages du Sud et de l’Est, les lieux de culte et les bâtiments d’époque n’ont plus de secret pour lui.

 

Yeshen ne conduit pas, il préfère observer le paysage, la nature, toujours en quête de sa future oeuvre. Et il carbure ! Jamais en panne d’inspiration, il peint parfois jusqu’à cinq aquarelles par semaine. Ses inspirations justement, sont multiples. Des Impressionnistes Français aux peintres Mauriciens du vingtième siècle, Yeshen a grandi à travers des artistes célèbres mais surtout grâce à des rencontres. Comme ce jour où, plein d’audace, il est allé frapper à la porte de l’entrepreneur Marcel Lagesse pour participer à un concours alors que la deadline était dépassée, et lui présenter en personne son oeuvre, emballée dans du papier journal.

Yeshen Gunnoo s’est progressivement imposé comme un spécialiste de l’aquarelle à Maurice, au point d’être sollicité par les enfants de l’artiste et architecte Max Boullé pour recréer certaines de ses oeuvres qui se dégradaient avec le temps. Il est aussi souvent sollicité par le gouvernement pour créer des aquarelles à offrir lors de grands rendez-vous politiques. C’est ainsi qu’une de ses oeuvres s’est retrouvée exposée dans le bureau du Président Chinois Xi Jinping.

Le Pinceau d’Or, un concours pour transmettre sa passion

Yeshen a commencé à peindre très jeune, en gribouillant sur ses cahiers d’école, puis il s’est inscrit à l’institut Mahatma Gandhi à Moka où il s’est formé. Aujourd’hui, il souhaite transmettre sa passion et son savoir-faire, à travers des projets comme le Pinceau d’Or, concours de peinture organisé pour les enfants de 8 à 11 ans. Alors si ton enfant a un talent caché, n’hésite pas à l’inscrire au concours 😉.

 

 

Tu peux aussi, comme nous, aller discuter avec Yeshen. Tu le croiseras peut-être sur une plage, dans les rues de Port-Louis ou à Trou d’Eau Douce, armé de son chevalet et de ses pinceaux. Cette fois, tu sauras qui c’est et tu t’approcheras peut-être pour discuter avec lui.

Pour voir ses tableaux, deux solutions : soit tu te rends jusqu’au samedi 1er décembre à son exposition à l’Espace Ernest Wiehe au Domaine de Labourdonnais, soit tu passes directement dans l’atelier de Yeshen Gunnoo à River Lane, Avenue John Kennedy, à Vacoas. Yeshen t’accueillera avec plaisir et tu pourras comme nous, discuter peinture avec lui et plonger dans ses nombreuses anecdotes lor nou ti zil.

Merci Yeshen, de nous faire voyager à travers les époques ! High five ✋

Retrouve aussi Yeshen Gunnoo sur sa page Facebook.

Retrouvez toutes vos actus préférées sur moodz.mu, et sur nos pages FB et Insta ! LEARN – LIKE – LAUGH

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *