Le Pescatore : Gastronomie et plus encore !

Un vieil ami à moi disait tout le temps, « L’amour le plus sincère qui soit est l’amour de la nourriture ! » et il n’avait pas tout à fait tort !

Quand nous pensons à manger, c’est très souvent quand nous faisons défiler notre page d’accueil sur Facebook ou Instagram et que nous voyons des photos ou des vidéos de mets savoureux en préparation, des extraits d’émissions culinaires ou simplement quand nous avons un petit (ou gros) creux. Manger est essentiel à la survie est il est important de manger sainement et…bla bla bla et tra la la…oui ça on sait, merci. Qu’en est-il cependant, du fait de transformer nos repas en de véritables périples enchantés ? Ceci les amis, est l’histoire que je vais vous raconter, à propos de mon dernier dîner en date au restaurant Le Pescatore à Trou aux Biches.

Pour les amoureux de gastronomie, cet endroit est peut-être familier mais pour vous autres qui ne connaissez pas ce joyau qui vient de souffler ses 30 bougies, voici l’occasion de faire une très belle découverte.

Commençons par le début ! En arrivant sur cette splendide jetée qui offre une vue imprenable sur le  lagon, les bateaux et les oiseaux qui volent en rase-motte sur l’eau, on ressent immédiatement un sentiment de repos et de déconnexion ; et si tu veux mon avis, c’est déjà pas mal. L’accueil que te réserve le personnel est remplie d’une intimité chaleureuse ; comme si tu faisais partie de la famille ! Le mot « famille » prend alors tout son sens car une bonne partie du personnel est là depuis l’ouverture du restaurant en 1990.

C’était un jeudi après-midi et j’étais à la recherche d’une expérience unique. L’été commençait à peine à pointer son nez, il faisait déjà très chaud sur la côte nord-ouest et j’étais ravi de constater que le restaurant possédait une sorte d’immense terrasse « sur-mer » ! Après une dure semaine avec les tournages et podcasts de Moodz (que vous pouvez d’ailleurs retrouver sur nos réseaux ainsi que notre site web, petit placement oblige), je décidais alors de commencer par un bon vieux Prosecco avec comme grignotage, des chips à la pomme de terre, au manioc et au taro. Un croustillant de saveurs inhabituelles qui surprennent les papilles, le tout accompagné d’un bon champagne : le ton de la soirée était donné.

Je me suis assis à une table sur la terrasse qui laissait graduellement découvrir une palette de couleurs changeantes avec un magnifique coucher de soleil qui se révélait à l’horizon ; de quoi faire rêver ! Je me souviens avoir pensé, « C’est l’endroit idéal et le moment parfait pour une demande en mariage ! », mais que voulez-vous, je suis célibataire ! #moreFoodForMe

En entrée, le serveur nous a servi une sélection de grignotage avec un thème ‘Terre et mer’. De succulentes découpes de poissons qui grillaient sur un galet chaud, un onctueux flan d’oursins, des samoussas dignes de la cuisine de grand-mère, un ‘rasson’ des plus mousseux qui avait un goût de matin de Noël à l’oriental et j’en passe !

nfd

J’ai englouti cette entrée des plus gourmandes tout en m’impatientant pour le reste du menu.

Le Pescatore avait promis pour ce dîner, un véritable périple gustatif avec les meilleurs ingrédients locaux et croyez-moi, je n’ai pas été déçu ! Ou si vous ne me croyez pas, arrêtez la lecture de cet article et allez au Pescatore…TOUT DE SUITE ! Ok, je me calme.

Quelques minutes plus tard le serveur continue son service  avec du thon et du foie gras cru au citron avec un chutney de mangues vertes. Des saveurs complexes qui se marient à la perfection, la texture du foie gras, l’acidité de la mangue et du citron, bref, un véritable festin qui stimule à merveille tous les sens.

edf

A ce moment-là, il faisait déjà nuit sur Le Pescatore et les tables en terrasse, chacunes illuminées d’une seule lampe évoquaient un décor semblable à ceux que l’on peut trouver à Positano avec le bruit des vagues en fond sonore. Quel agréable voyage en cette période où tellement de frontières sont fermées !

S’ensuivit une touche de douceur avec dans l’assiette, de la chair de crabes en tartare servie sur une variation de tomates au xérès. Avec cette valse gastronomique dans ma bouche, j’ai pu réaliser quelque chose que tellement de Mauriciens prennent pour acquis ; nos ingrédients locaux font des merveilles quand on sait les utiliser !

edf

De plus, entre les bouchées, je me suis retrouvé à chanter au rythme de la voix de Gino le pianiste qui revisitait de grands classiques avec une touche sensuelle comme dans un jazz club. Je me suis même perdu un moment, en contemplant les étoiles qui scintillaient au loin et en m’imaginant avec mon âme sœur. Pour te dire, je prévois déjà ma Saint Valentin de l’année prochaine. Il me faut juste LA trouver.

Retournons au menu. 

Les plats ont défilé, les goûts aussi surprenants les uns que les autres se sont succédés et des sensations uniques ont  fait sautiller mon petit cœur gourmand ! Entre des calamars avec du quinoa en risotto, de la crème d’oursins, un somptueux Berry de St Brandon dans du jus de bergamote et un dessert quelque peu inhabituel…une soupe de papaye avec une gelée de pamplemousse et des mignardises, j’ai appris une belle leçon ! Laquelle, me demandez-vous ? Je suis issu de la classe moyenne et la haute gastronomie est un univers que je ne connais pas. Mais parfois, même si on ne connaît pas un domaine, on a tendance à concevoir de fausses idées ou à avoir des préjugés ; c’était mon cas avec la gastronomie. En choisissant de dîner au Pescatore, j’ai découvert un aspect de la cuisine et de la restauration que ne je connaissais pas et dont je suis tombé amoureux. Plus qu’un repas, ce fut un voyage dont les souvenirs ne disparaîtront pas.

N’oublie pas, retrouve toutes tes actus préférées sur moodz.mu, et sur nos pages Facebook et Instagram.

LEARN – LAUGH – LIKE !

Partage sur

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on whatsapp
Share on pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Posts populaires

À Propos

Contactez-nous

À Propos

Contactez-nous

Qui nous sommes

Le premier média interactif mauricien qui vous informe, vous divertit et vous fait sourire à travers des contenus différents.

Ce que nous faisons

MOODZ crée et diffuse différents formats de contenus originaux avec un style authentique et un ton décalé qui nous sont propres.

Articles

Vidéos

Podcasts

Quelques chiffres

2

ans
d'existence

8

vidéos
par mois

8

articles
par mois

2

podcasts
par mois

24,877

abonnés
sur Facebook

2,926

abonnés
sur Instagram

157,174

vues en moyenne
par post

23,264

taux d'engagement moyen par post

Partenaires

Trouvez-nous

41 A, rue de la Canistelle, 
Quartier du Baobab
Labourdonnais, île Maurice

E : [email protected]
T : +230 266 76 38

Moodz © 2020 – All Rights Reserved 
Designed and Developed by Beyond Communications

Contactez-nous ?

Les champs marqués d’un * sont obligatoires

41 A, rue de la Canistelle, Quartier du Baobab Labourdonnais, Mauritius

+230 266 76 38

Trouvez-nous

41 A, rue de la Canistelle, 
Quartier du Baobab
Labourdonnais, île Maurice

E : [email protected]
T : +230 266 76 38

Moodz © 2020 – All Rights Reserved
Designed and Developed by Beyond Communications