Georges Méliès, le père des special effects.

Aujourd’hui, ça va coser CINEMA !

On est tous d’accord, les films occupent une place spéciale dans nos vies. Et pour cause, celui qu’on surnomme « le septième art » nous offre non seulement l’opportunité de nous divertir, d’apprendre, de faire passer le temps, de partager des moments mais aussi de nous évader quand notre vie nous semble un peu trop monotone. Qui ne rêve pas d’avoir la vie trépidante de Thomas Shelby dans Peaky Blinders ? C’est bien plus facile de s’identifier à un personnage que de bouger son popotin du canapé pour créer ses propres aventures.

Mais sais-tu qui est celui qui a rendu tout ça possible ? Moodz te raconte TOUT !

MEET EL PADRE

Plus connu comme ‘El Padre’ de la fiction dans le cinéma, Maries Georges Jean Méliès est né le 8 décembre 1861 à Paris dans une famille aisée de commerçants de chaussures de luxe. Dès son jeune âge, cette âme sensible et créative se tourne naturellement vers l’art et plus particulièrement vers le stage design et les marionnettes à l’École des Beaux-Arts à Paris.

20 ans plus tard, il se rend à Londres et y découvre le monde de la prestidigitation en assistant au travail des magiciens John Neville Maskelyne et George Alfred Cooke (pour les incultes, ce terme compliqué réfère à l’art de faire apparaitre et disparaitre des objets). Une découverte qui influencera toute sa carrière. A partir de là, tout s’enchaine : il vend ses parts dans l’entreprise familiale, achète le théâtre Robert-Houdin, y produit une multitude de spectacles de grandes illusions et se fait un nom. Mais El Padre ne s’arrête pas là. Son sens de la curiosité et sa soif de découvertes le mènent vers de nouvelles ambitions.

LA REVELATION !

Le 28 décembre 1895, Méliès est invité à une représentation privée d’une invention révolutionnaire des fameux frères Lumière : le Cinématographe ! Cette expérience lui ouvre les yeux. Il comprend vite que cet appareil qui enregistre et projette des photographies animées peut lui ouvrir les portes d’un monde d’explorations infinies.

Il cherche alors à l’acquérir et fait une offre aux Frères Lumières qui refusent, « cet appareil n’a aucun avenir commercial, il te ruinera ». Pffff quels rageux ceux-là. Évidemment Méliès ne se laisse pas abattre. Il va voir un ami qui lui vend son nouveau projecteur : l’Animatograph (English word). Tel MacGyver, Méliès modifie l’appareil et le transforme en caméra qu’il utilise pour tourner ses premiers films qu’il projettera dans son théâtre et obviously it was a big success!

SOUCIS TECHNIQUES OU GENI ?

La légende raconte qu’un jour, alors qu’il tournait des vues de la ville, la caméra s’est bloquée quelques minutes avant de remarcher normalement. Quand il développa le film plus tard, il y vit quelque chose de surprenant … Un bus se transformant en corbillard, des personnes disparaissant et réapparaissant. Weird stuff… Mais pour Méliès le visionnaire, cette simple erreur hasardeuse était une découverte, celle d’un ‘camera trick’ appelé la substitution par arrêt de caméra ou ‘cut camera’. Ce fut le premier trucage d’une longue liste qu’il mettra en pratique dans les 500 films qu’il produira entre 1896 et 1913, tels que la surimpression dans La Caverne Maudite (1898), le split screen dans L’Homme de têtes (1898) et bien d’autres.

Son film le plus populaire reste Le Voyage dans la Lune (1902), dans lequel il met en scène le voyage périlleux et fantastique d’un groupe d’astronomes vers la lune. Ce chef-d’œuvre est considéré comme le premier film de science-fiction réalisé dans l’histoire du cinéma !

Il présente des techniques de caméra aujourd’hui considérées comme banales mais qui à l’époque étaient surprenantes ! D’ailleurs, les movie-nerds reconnaitront la fameuse image de la fusée qui s’écrase sur le ‘visage’ de la lune, un culte !

Enfin voilà, on peut dire un grand merci au Padre Georges Méliès pour ce qu’il a apporté au cinéma car sans lui on aurait pas eu l’épique trilogie des Seigneurs des Anneaux ou enjoy les finger snapping adventures de Thanos.

N’oublie pas, retrouve toutes tes actus préférées sur moodz.mu, et sur nos pages Facebook et Instagram.

LEARN – LAUGH – LIKE !

Partage sur

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on google
Share on whatsapp
Share on pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Posts populaires

À Propos

Contactez-nous

À Propos

Contactez-nous

Qui nous sommes

Le premier média interactif mauricien qui vous informe, vous divertit et vous fait sourire à travers des contenus différents.

Ce que nous faisons

MOODZ crée et diffuse différents formats de contenus originaux avec un style authentique et un ton décalé qui nous sont propres.

Articles

Vidéos

Podcasts

Quelques chiffres

2

ans
d'existence

8

vidéos
par mois

8

articles
par mois

2

podcasts
par mois

24,877

abonnés
sur Facebook

2,926

abonnés
sur Instagram

157,174

vues en moyenne
par post

23,264

taux d'engagement moyen par post

Partenaires

Trouvez-nous

41 A, rue de la Canistelle, 
Quartier du Baobab
Labourdonnais, île Maurice

E : [email protected]
T : +230 266 76 38

Moodz © 2020 – All Rights Reserved 
Designed and Developed by Beyond Communications

Contactez-nous ?

Les champs marqués d’un * sont obligatoires

41 A, rue de la Canistelle, Quartier du Baobab Labourdonnais, Mauritius

+230 266 76 38

Trouvez-nous

41 A, rue de la Canistelle, 
Quartier du Baobab
Labourdonnais, île Maurice

E : [email protected]
T : +230 266 76 38

Moodz © 2020 – All Rights Reserved
Designed and Developed by Beyond Communications